Ville de Béjaia

Béjaïa: présentation de la ville, photos, description des endroits à visiter…

Béjaïa, anciennement nommée Bougie par les français et localement appelée Vgayeth en langue kabyle (berbère), est une ville portuaire de la mer Méditerranée qui se situe dans la région de Kabylie au nord d’Algérie à 180 km à l’est de la capitale Alger.  Elle est la plus grande ville de Kabylie en terme de population avec plus de 178 000 habitants (2008).

La ville de Béjaïa est l’une des plus anciennes d’Algérie, elle fut connue sous le nom de Saldae civitas à l’époque romaine et devient au Moyen Âge l’une des cités les plus prospères de la côte méditerranéenne. Elle fut aussi la capitale de grandes dynasties musulmanes notamment les Hammadides.

Béjaïa est le plus important pôle industriel de la région grâce à sa situation géographique. Elle abrite l’un des plus grands ports pétroliers et commerciaux de la Méditerranée, de nombreuses industries, un aéroport international (Soummam – Abane Ramdane), une université pluridisciplinaire (Abderrahmane Mira), une école militaire d’application du Génie (Larbi Touati) etc.

Origine du nom de la ville de Béjaïa

Béjaïa est appelée en Kabyle par la population locale, Vgayeth, avec «V» comme dans Victoire et «th» comme dans three (3) en langue anglaise. Écoutez la prononciation de Vgayeth.

Toutefois, quand on fait des recherches sur le nom kabyle de Béjaïa, c’est Bgayet ou Vgayet qui ressortent le plus. Béjaïa est donc un toponyme arabe (بجاية) dérivé par translittération du toponyme Kabyle (berbère) Vgayeth du son v en b (ب) et ǧ en dj (ج), les sons v et ǧ  n’étant pas prononcés en langue arabe à l’exception de l’arabe égyptien qui prononce le son ǧ. 

Bugaya (de l’arabe) est le nom donné à la ville qui fournissait la majeure partie de la cire utilisée pour la fabrication des chandelles au Moyen Âge. Au XIVe siècle, la transcription du nom Bugaya en langue française a donné naissance au mot Bougie, ce dernier étant le nom que les français ont donné à la ville de Béjaïa.

Culture et traditions

Béjaïa étant située en Kabylie, la population est de culture Kabyle (berbère) dont elle est fière et préserve avec ferveur. Le Kabyle est la langue parlée dans la rue et dans les foyers de toute la Kabylie, toutefois, dans les vieux quartiers de la Haute-Ville de Béjaïa (Cherchour, Houma Qaraman, Bab Ellouz, Houma Oubazin etc.), on retrouve un dialecte arabe spécifique pratiqué depuis le moyen âge: l’arabe Bougiote.

La langue Amazigh (berbère) prononcée localement « tamazight » dont le Kabyle est issu, est reconnue comme langue officielle au même titre que l’arabe suite à une révision de la constitution algérienne en 2016.

Yennayer, qui est célébré chaque année à travers différentes manifestations, est le premier jour de l’an (nouvel an Amazigh) dans le calendrier berbère. Ce dernier est un calendrier agraire utilisé depuis l’antiquité (débute 950 ans avant JC) en Afrique du nord pour régler les travaux agricoles saisonniers.

Yennayer coïncide avec le 12 janvier du calendrier grégorien et a été officiellement fêté pour la première fois le 12 janvier 2018 suite à une décision présidentielle annoncée le 27 décembre 2017, faisant de lui un jour chômé et payé en Algérie.

L’arrivée du printemps (Tafsut en Kabyle) est célébrée dans plusieurs régions de Kabylie notamment par la préparation d’un couscous (Seksou) particulier appelé Aderyis, qui est le nom de la plante avec lequel il est préparé (Thapsia garganica). Cette plante « printanière» est utilisée dès la moitié du XIX siècle comme plante médicinale dans la région du Maghreb. Elle est à manipuler avec précaution car elle est toxique. Pour la préparation du couscous, c’est la racine qui est utilisée et non pas les feuilles. Les racines sont chauffées dans l’eau et la vapeur qui s’en dégage est utilisée pour cuire les grains de couscous.

Religion

Bien que tout le monde ne soit pas pratiquant, l’islam est la religion officiellement pratiquée dans toute la région de la petite Kabylie. La ville de Béjaïa compte plusieurs mosquées et il y en a au moins une dans chaque ville ou village de la Wilaya de Béjaïa.

Chants et musique à Béjaïa

Le patrimoine musical à Béjaïa est riche et varié, on peut y retrouver le style traditionnel de kabylie chanté par les femmes sous forme mélodique avec ou sans instruments ou encore le style chaabi utilisant des instruments comme le bendir, la darbouka, le tar, la mandoline, le mandole, l’alto, le banjo etc.

Le style musical moderne utilisant des instruments comme les guitares électriques et les synthétiseurs mélangeant parfois des instruments traditionnels, est de façon générale original inspiré de la culture locale et ne ressemble pas aux styles musicaux occidentaux.

Ci-après, quelques figures artistiques d’expression kabyle connues dans la région de Béjaïa (chanteurs, auteurs, compositeurs etc.):
Chérifa (Ouardia Bouchemlal), Djamel Allam, Agraw Boudjemâa (Ouddane Boudjemâa), Karim Tizouiar, Youcef Abdjaoui (Mohand-Arezki Aliouche), Oulahlou (Abderrahmane Lahlou) etc.

Artisanat

Produits artisanaux de Béjaïa
Quelques produits artisanaux de Béjaïa

Béjaïa est dotée d’une chambre de l’artisanat et des métiers qui gère le secteur de l’artisanat dans la wilaya. Les produits artisanaux sont divers, on peut trouver des poteries, des vanneries, des bijoux Kabyles, des ustensiles en bois etc.

Cuisine

Seksou (couscous)

À table, dans les foyers comme dans les restaurants, on peut trouver des plats communément préparés en Algérie comme la chorba, le bourak, le tajine zitoune etc. ainsi que des mets mondialement connus comme les spaghettis, les macaronis, les pizzas, les frites, les salades etc. Béjaïa étant une ville méditerranéenne, les fruits de mer et les poissons se retrouvent évidement aussi dans les assiettes. Dans les marchés de poissons, on peut typiquement trouver : la sardine, le mérou, le merlan, le loup de mer, la badèche, la crevette etc. Ce qui va être détaillé ci-dessous sont quelques plats et mets traditionnels kabyles typiques de la région, comme vous allez le constater, la semoule est un ingrédient primordial.

Le couscous appelé localement seksou

Plat bien connu, il s’agit de petits grains à base de semoule avec plusieurs variantes: sauce rouge ou blanche, avec viande ou poulet et des légumes comme la carotte, le navet, la courgette, le cardon, les pois chiches etc.

Le mesfouf

Couscous sans sauce cuit à la vapeur, particulièrement apprécié durant le mois de ramadan au shour (sahur), mélangé avec des légumes ou des fruits secs comme les petits pois, fèves, pois chiches, raisins secs etc. Il peut être consommé tel quel, saupoudré avec du sucre glace ou mélangé avec du lait caillé ou du lait de beurre selon les préférences de chacun.

Laasvan (osbane) ou Tikourbabine selon les régions

Ce sont des boulettes de semoule de forme ovale ou ronde parfumées à la menthe et coriandre et accompagnées d’une sauce rouge.

Berkoukes

Gros grains à base de semoule mélangés à une sauce rouge avec ou sans viande et des légumes comme les carottes, haricots verts ou secs, pois chiches etc.

Bouajaj ou tighrifines

Appelée Baghrir dans d’autres régions de l’Algérie, il s’agit de crêpes (mille trous) à base de farine et de semoule servies chaudes ou tièdes. Elles peuvent être directement consommées ou servies avec du sucre, du miel, de la confiture ou du beurre.

Aftir oukessoul

Plat à base de pâtes artisanale en forme de feuilles généralement longues et rectangulaires accompagnées d’une sauce rouge et des légumes comme les lentilles.

Aghroum outajine (Kesra)

Galette à base de semoule avec du sel, de l’huile et de l’eau, cuite sur une plaque chauffante, une poêle antiadhésive ou traditionnellement sur un tajine en terre cuite. Cette galette peut aussi se préparer avec de la semoule d’orge.

Lasfendj ou sfendj

Beignets à base de farine et de semoule généralement de forme ronde ou ovale appréciés au petit-déjeuner ou goûter avec du café ou du thé.

Matlou (Matlou3)

Pain maison traditionnel à base de farine et de semoule fine habituellement cuit sur un tajine en terre cuite ou en fonte.

Pour ceux qui ne connaissent pas les plats et mets cités, une simple recherche sur un moteur comme Google permet de trouver des recettes et des photos.

Climat de Béjaïa

Vue du port de Béjaïa
Vue du port de Béjaïa

Le climat de Béjaïa est de type méditerranéen, tempéré et généralement humide avec un léger changement de température saisonnier. Les mois les plus chauds sont Juillet et Août, juillet étant le mois où il pleut le moins (quasiment pas). Les mois les plus froids sont Janvier et Février, le tableau ci-dessous donne les températures moyennes annuelles en degré Celsius.

Max: Température Maximale Moyenne (°C)
Moy: Température Moyenne (°C)
Min: Température Minimale Moyenne (°C)

Mois Min Moy Max
Jan. 7 12 17
Fév. 7 12 17
Mars 9 14 19
Avril 10 15 20
Mai 14 18.5 23
Juin 17 21.5 26
Jui. 20 24.5 29
Août 21 25.5 30
Sep. 19 23.5 28
Oct. 16 20.5 25
Nov. 11 16 21
Déc. 8 13 18

Endroits à visiter à Béjaïa

Ville de Béjaïa au crépuscule
Ville de Béjaïa au crépuscule

La médina de Béjaïa

Bab El Fouka à Béjaïa
Bab El Fouka à Béjaïa

La vieille ville est la partie historique de Béjaïa qui a été colonisée par les Romains, les Vandales, les Arabes et les Andalous. Vous découvrirez Bab el Fouka ou la porte de Fouka qui a deux ouvertures est entourée de deux tourelles. Elle est classée au patrimoine national depuis 1903.

La casbah de Béjaïa

La casbah de Béjaïa se trouve aux portes de la vieille ville. C’est une citadelle historique incontournable si vous envisagez de visiter cette ville.
les Almohades ont construit la ville de Béjaïa au XIIe siècle et a joué un rôle dans la transmission du savoir au Moyen âge. Cette casbah est une citadelle qui comporte plusieurs bâtiments d’époque berbère ou espagnole, puis de façon moins notable on relève des remaniements ottomans et français.

La Brise de Mer

La brise de mer est un lieu touristique avec une magnifique vue sur la mer. Vous l’apprécierez particulièrement en soirée lorsque les couleurs au-dessus de la mer changent. C’est une belle promenade bordée de cafés et de restaurants de fruits de mer et de poissons.

Place du 1er Novembre ou Place Gueydon

Place du 1er Novembre ou Place Gueydon à Béjaïa
Place du 1er Novembre ou Place Gueydon à Béjaïa
Port de Béjaïa
Vue du port de Béjaïa à partir de la place du 1er novembre ou place Gueydon

La Place du 1er Novembre plus connue sous le nom de Place Gueydon, est la place centrale de la haute ville. L’endroit est une placette construite sur un balcon surplombant le port. Elle offre une vue magnifique de la baie de Bejaïa. C’est un endroit incontournable pour qui visite la ville de Béjaïa, elle abrite une cinémathèque, des cafés, des restaurants, des banques, une poste, un musée… c’est le lieu idéal pour un peu de détente au centre-ville.

Le lac Mézaïa

Le lac Mézaïa est une petite zone humide protégée d’une superficie de 2, 5 hectares qui se situe au centre de la ville de Béjaïa. Ce lac est apparu par hasard en creusant trop profondément causant la remontée des nappes phréatiques. Le lac abrite plusieurs espèces d’oiseaux migrateurs. Le foulque, la poule sultane, le canard colvert et autres palmipèdes se partagent cet habitat lacustre.

En dehors de la ville de Béjaïa

Pour une escapade en dehors de la ville, il y a plein d’autres endroits intéressants qui peuvent être visités.

Le Cap Carbon

Cap Carbon à Béjaia par Ibrahim Seddik Taleb

Le Cap Carbon est l’un des endroits les plus prisés des visiteurs, il se situe au nord du port de Béjaïa et comporte un phare édifié à 220 m au-dessus du niveau de la mer, ce qui fait de lui le plus haut phare naturel au monde. C’est un lieu incontournable à visiter qui donne une splendide vue sur la Méditerranée et sur la nature environnante.

Yemma Gouraya

Yemma Gouraya
Vue de Yemma Gouraya à partir du parc pour enfants

Yemma Gouraya est un mont à plus de 660 mètres d’altitude qui surplombe la ville de Béjaïa avec au sommet un fort construit par les Espagnols au xvie siècle. Il fait partie du parc national de Gouraya qui est une zone protégée. Ce lieu accueille environ 1 200 000 visiteurs par an, particulièrement en période estivale.

Parc national de Gouraya

Pic des singes
Pic des singes

Le parc national de Gouraya est bordé par la mer Méditerranée et s’étend sur 2 080 hectares. La faune et la flore y sont variées, sa beauté particulière attire environ 1 200 000 visiteurs par an particulièrement en période estivale. On peut y admirer son patrimoine archéologique, son pic des Singes, ses falaises incroyables et le fort de Gouraya. Il abrite 543 espèces de poissons et de zooplanctons, 135 espèces d’oiseaux, 420 espèces d’invertébrés etc. Le parc a été classé par l’UNESCO réserve de biosphère en 2004.

La grotte féerique d’Aokas

La grotte d’Aokas se situe sur la corniche du cap Aokas à 25 kilomètres à l’est de la ville de Béjaïa. Elle a été découverte par hasard en 1962 lors de travaux de percement d’un tunnel. On y découvre des concrétions calcaires de formes mystérieuses et brillantes façonnées par dame nature durant des millénaires.

Une vraie splendeur de la nature, la grotte féerique d’Aokas est un lieu touristique incontournable pour ceux qui visitent la région.

Le musée de l’eau de Toujda

Le musé de l’eau de Toudja se situe à 40 km à l’ouest de Béjaïa et son inauguration a eu lieu en 2010. Ce musée, unique en son genre, célèbre essentiellement  l’usage de l’eau durant l’époque romaine dans la région. Il se décline en un ensemble d’espaces culturel, pédagogique, scientifique et touristique. On peut y découvrir la source de Toudja déjà notoire pour son eau minérale ainsi que des cascades, un moulin hydrique, une maison de l’eau, des vestiges de l’époque romaine notamment un aqueduc, des mosaïques, des citernes etc.  De plus, vous pourrez contempler une exposition permanente consacrée à l’eau.

Plages de Béjaïa

L’été en Algérie est chaud, rien de tel qu’une virée sur la plage pour se rafraîchir. Heureusement, Béjaïa compte plusieurs belles plages qui vous raviront. Vous pourriez apprécier certaines plus que d’autres en raison de la situation géographique, de la nature (sables, rochers…), des infrastructures etc.

Toutefois, durant la période estivale, les routes sont submergées de vacanciers qui viennent de toutes parts, ce qui cause des encombrements importants sur les routes. En dehors de la saison estivale, la ville est agréable à visiter notamment au printemps ou en automne et le gens sont tolérants et hospitaliers.

Ci-après une liste non exhaustive des plages de la Wilaya de Béjaïa par ordre alphabétique (sans préférence particulière) .

Acherchour
Aokas
Boulimat
Capri tour, Tichy
Djoua
Melbou
Nateur
Ouadas
Plage des Aiguades
Plage Hôtel les Hammadites
Javia
Saket
Souk El Tenine
Tichy Plage
Tighremt
Timri Llehcene

Galerie de photos de Béjaïa

Petites annonces pour la Wilaya de Béjaïa
Location vacances à Béjaïa
Béjaïa sur wikipédia